You need to upgrade your Flash Player
You need to upgrade your Flash Player
You need to upgrade your Flash Player
You need to upgrade your Flash Player
 
Ardbeg 1990/2002  G&M - 40%  - Lundi 25 septembre 2006
Quel amateur de whisky n'a jamais rêvé de tomber par hasard chez un caviste sur une bonne bouteille qui valait son pesant d'or(ge)? Une bouteille oubliée par le gérant et dont le prix n'a
pas subie d'inflationnite aigue?

Alors, quand je suis en vacances au bord de la mer ou à la montagne je ne rate pas l'occasion d'entrer dans la cave du coin pour y jeter un oeil et pourquoi pas dénicher THE truc qui rendrait fous jaloux mes compères maltesques de whiskycircus et d'ailleurs.

Ardbeg 1990/2002 Connoisseur Choice par Gordon & MacPhail - 40%
En général l'amateur repère vite les bouteilles interessantes. D'abord un coup d'oeil à la vitrine, pas de whisky? c'est peut-etre une bonne nouvelle: le ou la gérante n'est pas spécialisé dans le secteur, donc peut-etre des vieux trésors.. ou rien du tout. Des whiskies Signatory Vintage à profusion? Aie, un petit pincement au coeur: peu de chance de faire une bonne affaire sauf si on trouve un vieux millésime genre Ardbeg 1967/1995 Pale Oloroso à 60E mais bon autant jouer au loto.
 
Deuxième étape: inspection du rayon en question, le cerveau se met en liaison hypergigabits avec
des yeux en ouverture 1.8. Le but? Repérer au plus vite les mots comme Springbank, Ardbeg, Brora, etc.. Ah! j'en vois une là! une Ardbeg; tiens aussi des Cadenhead's.
 
C'est à ce moment en général que le tenancier vient vous saluer et vous demander ce que vous voulez. Bon là il ne faut pas trainer car femme et enfants attendent dehors alors il faut expliquer rapidement ce que vous êtes venu faire et lui certifier que non je vous assure la distillerie Ardbeg n'est pas fermée.
 
Alors voyons cet Ardbeg: Connoisseur Choice, ok..  à 40%, mouefff.. Année 1990/2002. Couleur
cuivré.. Intéressant. Ce n'est pas indiqué mais bon, à priori il y a du fût de sherry là-dedans. Ah
oui, il faut quand même regarder le prix:50E c'est un candidat potentiel à mon bar ça. Je regarde
furtivement les autres embouteillages, notamment les Cadenheads mais vu leur prix je préfère abandonner si j'avais seulement une liaison internet sous le coude pour vérifier les notations sur le site des Malts Maniacs ou autre Jean-Marie Putz..
 
Faut prendre un décision rapide ça fait déjà 4mn32s que je suis là. Allez c'est partie, je la prends,
je ne sais pas pourquoi sa couleur me semble de bonne augure. après 6mn 55s je sors enfin du magasin mon petit sac à la main et devant le haussement d'épaules général je reprends mon chemin en sifflotant.. J'adore le lèche vitrine.

Couleur cuivré avec des relfêts vert. Au premier nez, une vague de tourbe mais bien trempée sous les embruns d'Islay. Il y a des agrumes, de la confiture d'orange ou même un sirop d'orange. C'est un beau mariage de tourbe/sherry car assurément il y a du fût de sherry là-dedans. En bouche, les 40% lui fait manquer de punch mais c'est toujours bien équilibré sur des notes de bois précieux, orange et de tourbe plutôt grasse, c'est rond et pas salé pour un sou comme aurait pu l'être un Ardbeg moins  marqué par le vieillissement. C'est un 12ans mais il a été marqué par la vie ce whisky, un faux jeune. La finale est un peu courte mais l'ensemble  fait que ce  whisky est très buvable.

Ardbeg 1993/11 ans  Cadenhead's
  - Lundi 08 mai 2006
Embouteillé par Cadenhead’s à 59,5% - Bourbon hogshead

Une jolie couleur céréale à reflets saumon. Un nez de viande et de jambon fumés avec également de la tarte aux prunes. Un air de famille certain avec le Uigeadail. Un caractère salé également, les fruits de mer, les algues (la plage, le soleil, les filles… bon là je m’égare). En bouche, malgré le fort voltage, c’est moins puissant et plus subtil qu’Uigeadail. Les arômes sont les mêmes qu’au nez avec du caramel au beurre en finale.

Ce whisky est un peu sec, ce qui semble brider son développement… Qu’à cela ne tienne, débridons-le avec un peu d’eau (ça marche aussi avec les whiskies japonais). Belle ouverture, je sens maintenant une odeur de tarama sur la baguette à l’ancienne de MON boulanger à moi (avec un autre je garantis pas…). Remontée des fruits. Par contre en bouche ça ne change pas beaucoup, juste un peu plus de douceur et de moelleux. Ce whisky manque peut-être un peu d’ampleur, d’un petit supplément d’âme. Un bon Ardbeg, sans plus, et donc un très bon whisky, sans plus. 18/20.

Ardbeg 1996/2005  G&M 
Single Cask  - Lundi 01 mai 2006

Ardbeg GM 1996
Embouteillé par Gordon & McPhail à 46% dans la gamme  Connoisseurs Choice pour La Maison du Whisky. Fût n° 914

Très doux pour un Ardbeg, la fumée très présente est toute en retenue, pas du tout agressive. Epicé, salé. Pétoncles au curry (si si!). Très fin. L’exact opposé de la (magnifique) brute Uigeadail, 17,5/20.


Ardmore 11 ans Single malts of Scotlands 


Embouteillage "Single malts of Scotland" à 60,8% - Refill bourbon. Fût n° 121011.

Au nez l’équilibre tourbe/fruit typique d’Ardmore, avec également un léger côté métallique qui fait penser à un whisky assez jeune. Un côté un peu pharmaceutique également. A l’aération, la fumée monte en puissance.

La bouche est très vive sur la tourbe, les fruits sont moins combatifs que dans d’autres versions d’Ardmore. La finale est un peu sèche. 

L’ajout de quelques gouttes d’eau permet à ce whisky de se complexifier (apparaissent les fameuses notes de je-sais-pas-quoi, celles-là je les retrouve souvent…), et aux fruits de revenir en force (compote de pommes, agrumes, confiture d’abricots). La finale est également moins sèche et, chose incroyable, la réduction lui a permis de s’allonger (un beau pied de nez à tous ceux qui pensent qu’il ne faut JAMAIS ajouter d’eau dans son whisky), 17,5/20.




Retour à la page d'accueil
Le journal du Ard'

De la maltopornographie autour des distilleries très Ard;)




Ardbeg





You need to upgrade your Flash Player